Ekaterini Sakellaropoulou

Une brèche dans les traditions patriarcales de la Grèce : pour la première fois, le 22 janvier 2020, une femme, Ekaterini Sakellaropoulou a été élue pour cinq ans à la présidence du pays, avec près de 90% des voix du Parlement.

Diplômée de droit constitutionnel et de droit de l’environnement, Ekaterini Sakellaropoulou est une magistrate respectée, devenue première femme présidente du Conseil d’état hellénique en 2018. Elle est connue pour ses positions sociales et écologiques : juge, elle a défendu les droits des réfugiés, les minorités et les libertés civiles, mais elle s’est surtout distinguée dans la défense de la protection de l’environnement.

Certes, les fonctions du Président sont en Grèce surtout honorifiques, mais le symbole est fort dans ce pays d’Europe que la réalité des discriminations et des violences envers les femmes place en dernière position pour l’indice d’égalité de genre en 2019 !

La nouvelle cheffe de l’Etat qui prêtera serment en mars a déclaré « aspirer à une société qui respecte les droits en vertu de la Constitution, la Charte européenne des droits fondamentaux et la Convention européenne des droits de l’homme »

Le 25 janvier 2020